Comment voyager seule ?

Comment voyager seule (2/4) : j’ai peur de partir seule

21 octobre 2016

Partie 2 : j’ai peur de partir seule

Ça y est, la décision de partir voyager seule est prise. Mais maintenant, place aux inquiétudes. La peur, l’appréhension, l’inquiétude, beaucoup de mots différents pour le même sentiment d’angoisse qui peut nous saisir pendant la préparation du voyage. Est-ce dangereux de partir seule ? Comment gérer la distance avec ses proches ? Encore une fois, j’essaye de vous répondre ici 😀

Est-ce dangereux de voyager seule ?

Tout d’abord, ma réponse est NON. Il n’y a aucun danger à voyager seule.

Ensuite, je nuancerais en disant que ce n’est pas plus dangereux de voyager seule qu’accompagnée. Il y a des pays dangereux. Il y a des pratiques dangereuses. Il y même des coins à éviter ou des précautions à prendre. Mais ça s’appliquera alors autant aux personnes voyageant seules qu’à celleux qui voyagent en groupe.

Souvent, on entendra même dire « ce pays / cette région est un peu dangereuse alors je préfère ne pas y aller seule ». Ce n’est donc pas le fait d’être seule qui soit dangereux, mais déjà le pays en lui-même qui pourrait présenter des difficultés. Et être accompagnée peut rassurer. Le pays en devient-il plus safe pour autant ?

Globalement, il ne faut pas non plus oublier que beaucoup de pays peuvent être plus sûrs que la France (ou la Belgique, le Luxembourg…). En tout cas, je me suis toujours sentie bien plus en sécurité lors de mes voyages qu’à Paris. Était-ce une impression due aux « vacances » ? Ou mon enthousiasme d’être à l’autre bout du monde ? Je pense aussi que, quand on visite / voyage, on se retrouve surtout dans les lieux et les circuits touristiques… qui, du fait, nous tiennent relativement à l’abri des problèmes qui pourraient se présenter si nous étions vraiment perdus au milieu de nulle part ou dans des quartiers un peu craignos.

J’entends déjà dire « ah non, moi je sors des sentiers battus ». Alors, oui, certain.e.s le font. Mais le tourisme étant ce qu’il est dans le monde entier, à partir du moment où on rencontre toujours un autre backpacker sur la route et / ou qu’on trouve toujours un hôtel / une auberge pour dormir, on est, de fait, dans un coin touristique. Peu de régions restent encore à découvrir et aujourd’hui, il existe les infrastructures nécessaires pour accueillir des voyageurs à peu près partout (ou, du moins, dans les pays qu’on prévoirait de visiter en « débutant » en voyage en solo – l’expérience nous permet après d’envisager des itinéraires plus atypiques).

Mais alors, pourquoi on s’inquiète ?

Un autre aspect qui peut inquiéter est la barrière de la langue. Ça fait beaucoup moins peur de partir seule un week-end dans une autre région de son propre pays, ou une semaine dans un pays frontalier dont la langue est commune. On se dit alors que le fait de pouvoir communiquer avec les habitants / locaux pourra nous simplifier la vie, surtout en cas de problème. Alors qu’en voulant voyager en Asie ou en Afrique par exemple, ne pas pouvoir demander de l’aide ou son chemin peut effrayer.

Une fois encore, ça n’en fait pas une destination dangereuse. Oui, la barrière de la langue peut être un frein. Elle peut empêcher de tisser des relations ou de communiquer avec les personnes que nous rencontrons. Vous pourrez même vous perdre sans pouvoir demander la bonne route. Mais ce n’est pas un danger en soi, plus un obstacle. Et encore que, des parades existent (se faire écrire l’adresse de sa destination sur un bout de papier, communiquer en signes…). Sans parler du fait que de plus en plus de personnes parlent anglais (majoritairement les lycéens / étudiants).

Mais ne pas parler la même langue que votre interlocuteur ne vous empêchera jamais de recevoir de l’aide quand vous en aurez le plus besoin.

Je serais loin de mes proches

Oui, le fait d’être loin de ses proches peut être pesant. Surtout en période de fêtes ou d’anniversaires. Cependant, on ne parle pas là d’expatriation, mais d’une période bien plus courte (de quelques jours à quelques semaines). Il ne faut pas oublier qu’on part avant tout pour soi et que s’éloigner de son mode de vie habituel permet souvent de se recentrer sur l’essentiel.

Les modes de communication d’aujourd’hui permettent de rester en contact absolument tous les jours si on le souhaite (facebook, skype, whatsapp…). Mais, généralement, le programme est tellement chargé qu’on pense peu souvent à son éloignement.

Alors, certes, on sera loin s’il nous arrive quelque chose. C’est certainement la seule inquiétude à avoir. Elle est réelle. Si on a un accident ou qu’on se blesse par exemple, nos proches ne pourront pas être auprès de nous dans l’heure. C’est là que la souscription d’une bonne assurance doit nous permettre d’accéder aux soins nécessaire ou, dans le pire des cas, d’être rapatriée.

Ça peut être inquiétant d’être seule en cas de blessure ou maladie, mais il faut garder à l’esprit que ce sont des situations passagères et, surtout, qu’elles peuvent aussi arriver près de chez soi (voire même chez soi). Il peut être nécessaire, dans ces cas-là, de prendre une semaine pour se soigner ou se reposer, et repartir du bon pied.

Dans le cas de situation plus graves (vols, traumatismes…), il faut aussi garder à l’esprit que nos ambassades et consulats sont disponibles pour nous apporter l’aide dont nous avons besoin. Sinon, la solution peut aussi être de rentrer chez soi, retrouver ses proches et ses habitudes, pour, qui sait, peut-être mieux repartir plus tard.

Pour résumer, partir seule n’est pas dangereux. Du moins, pas plus dangereux que de partir accompagnée. Si l’éloignement n’est pas un problème, alors il ne reste plus qu’à lire mes conseils pour bien voyager seule, bientôt disponible 🙂

Vous pourriez aussi aimer

16 Commentaires

  • Répondre Noémie 2 décembre 2016 at 23 h 44 min

    La seule fois où je vagabondais seule dans un pays étranger c’était en Angleterre. J’y avais été pour un séjour linguistique et après les cours je me baladais seule dans la ville. Et j’ai bien aimé découvrir la ville seule parce que j’ai pu faire beaucoup plus que je ne l’aurais fait si j’étais avec des gens. Voyager seule permet d’être beaucoup plus libre:).

    Noémie xx

  • Répondre pomme 2 décembre 2016 at 23 h 51 min

    je suis partie deux mois seule en Angleterre et cetait super ! jai rencontré des gens tellement sympas !

  • Répondre Trysha 3 décembre 2016 at 0 h 33 min

    Super conseils pour celles qui appréhendent de partir seule. 🙂

    Trysha
    http://www.tryshagaba.com

  • Répondre Julie lit au lit 3 décembre 2016 at 0 h 36 min

    Je voyage généralement seule et c’est ce que je préfère. Il y a des avantages et des inconvénients. Vite comme ça, je peux ajouter qu’il y a des risques que je ne prends plus, contrairement à il y a 10 ans. Je ne dors plus sur les bancs de parc, par exemple. Mon meilleur truc, c’est de ne pas avoir l’air de chercher mon chemin. Je marche toujours comme si je savais où j’allais, comme si j’étais de l’endroit.

    Je reviens tout juste du Danemark et cet article me donne envie de repartir hihi

  • Répondre Anaïs 3 décembre 2016 at 7 h 28 min

    Ton article est super intéressant j’y pense de plus en plus moi aussi. 🙂

  • Répondre Ena 3 décembre 2016 at 7 h 55 min

    Très chouette article 🙂
    Je n’ai jamais vraiment voyagé seule (sauf pour venir m’installer en France quand même), j’imagine bien que certaines situations peuvent être stressantes. Mais ça doit être aussi une super expérience!!

  • Répondre CapricieuZe 3 décembre 2016 at 8 h 47 min

    Coucou,
    Tu es bien courageuse de partir voyager seule, c’est un truc que je ferais jamais !!
    Autant mon homme ça le dérange pas mais moi c’est hors de question! Je suis bien trop trouillarde ^^
    Bisous
    CapricieuZe

  • Répondre Sandra 3 décembre 2016 at 9 h 34 min

    Je ne suis partie vraiment seule qu’une fois à Barcelone… Ca fait du bien de temps en temps de se retrouver seule… Sinon je partais avec l’ucpa…

  • Répondre Laura 3 décembre 2016 at 11 h 39 min

    J’avoue que j’ai aussi un peu d’appréhension quand je voyage déjà avec une amie ou quoi mais seule, je ne l’ai encore jamais fait. Et ce n’est pas l’envie qui manque. J’admire ton courage !
    Bisous
    Laura

  • Répondre Coco B. 3 décembre 2016 at 13 h 36 min

    Hello. Je te trouve courageuse de partir seule. Je ne me vois pas partir sans ma moitié. Je te souhaite un bon voyage.

    #CocoB.
    http://www.cocob-59.com

  • Répondre BE BADASS 3 décembre 2016 at 15 h 23 min

    Hello ! Pour ma part c’est quelque chose d’impensable… Sans mon copain, ou même ma famille je sais pas… ne pas avoir de pilier j’aurais bien trop peur je ne suis pas assez courageuse haha, des bisous ! Marine du blog Be Badass
    http://www.bebadass.fr

  • Répondre Amélia 3 décembre 2016 at 15 h 46 min

    Merci beaucoup pour ton article. En Avril 2018 je pars étudier un semestre au Japon, alors, c’est vrai que c’est un tout petit peu flippant de se retrouver seule dans un pays inconnu XD

  • Répondre lifebysienna 3 décembre 2016 at 19 h 13 min

    Coucou !
    Personnellement je ne suis jamais partie toute seule et je voyage toujours avec mon amoureux. Cela dit, je pense que l’expérience peut être sympa 😉
    A bientôt !
    http://www.lifebysienna.com

  • Répondre sophie benoit 4 décembre 2016 at 11 h 13 min

    C’est franchement bien. Je t’encourage à fond à continuer dans cette voie. Je n’aurai pas le courage de partir seule mais c’est cool que des gens le fasse, pour le développement personnel c’est top 🙂

  • Répondre jenstyle 4 décembre 2016 at 14 h 45 min

    super conseils, j’aimerais mais je n’ai pas encore le cran de passer le cap! un jour jspr 🙂

    Jen de https://jenstyle001.blogspot.Fr

  • Répondre Océane 4 décembre 2016 at 17 h 32 min

    Hello !
    Je dis un grand OUI aux voyages toute seule ! Je l’ai moi-même fait (Corée du Sud, Amérique, …) et même si parfois j’ai eu envie de pleurer un bon coup, cela m’a beaucoup appris ! 🙂 Je n’ai jamais regretté de les avoir fait… Ca forge ! ^^

    Bises !

  • Répondre