Histoires de voyageuses

Interview : Louise, 22 ans, un mois en Thaïlande

3 mars 2017

Comme tous les vendredis, je vous propose de découvrir aujourd’hui le portrait d’une voyageuse en solitaire : Louise, qui est partie à 22 ans découvrir la Thaïlande pendant un mois. Ses photos sont superbes, alors je n’ai pas résisté à l’envie de les laisser en grand format 😀

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Louise, et j’ai 22 ans. Je viens de Lille dans le Nord-Pas-de-Calais, et je suis actuellement en Master 2 en marketing/communication.

Je suis quelqu’un d’optimiste et dynamique. J’ai commencé à voyager depuis l’âge de mes 16 ans mais, jusque là, je voyageais toujours accompagnée (en famille, en couple ou entre amis). Voici quelques uns de mes voyages réalisés : New York, Dublin, Madrid, Barcelone, Italie (Rome, Venise, Florence), Amsterdam, Grèce, Croatie, Malaisie, Hong Kong, Cambodge…

Pourquoi, quand et où es-tu partie seule ?

Pour mon master 2 en communication, j’ai dû réaliser mon premier semestre à l’étranger, en Erasmus ou en stage. J’ai décidé de faire un stage pour avoir une vraie valeur ajoutée sur mon CV. Je suis donc partie le réaliser à Hong Kong. Ma grande sœur y vit avec son mari depuis maintenant 2 ans, d’où le choix de cette ville.

J’ai donc réalisé mon stage de 4 mois dans une start-up qui lançait une marque de vêtements. Or, ce stage ne s’est pas passé comme prévu, et je n’avais pas vraiment de missions. Je passais la plupart de mes journées à attendre que ca passe.. Durant ce stage, je suis partie quelques jours au Cambodge. Et c’est exactement là que j’ai eu le déclic.

En effet, je me trouvais en Asie depuis environ 2 mois, et je me suis rendue compte qu’il y avait tout autour de moi une multitude de pays à découvrir avec des cultures et des façons de vivre complètement différentes de la nôtre ! Alors que moi, pendant ce temps, je perdais mon temps dans un bureau où j’étais complètement inutile. L’envie de partir découvrir une toute nouvelle culture était devenue pour moi primordiale.

En revenant de ce petit voyage, je suis donc allée voir ma boss et je lui ai expliqué que je voulais arrêter ce stage, tout simplement parce que je m’y sentais inutile et pas à ma place.

C’est alors que la semaine suivante, je réservais mon billet d’avion pour la Thaïlande, et que je préparais MON voyage. Pour cela, j’ai préparé un « avant-goût » de mon itinéraire avec les endroits que je voulais absolument visiter mais sans rien réserver, pour pouvoir changer en cas de besoin durant mon périple. En effet, je réservais toujours tout au fur et à mesure pour pouvoir suivre les conseils des voyageurs que je rencontrais.

Y-a-t-il eu des choses qui t’ont fait peur avant de partir ?

La solitude était ma plus grande peur. En effet, je déteste être seule et j’ai d’ailleurs toujours vécu en colocation. Il était pour moi inimaginable que je parte seule en voyage. Je suis en plus une personne très peureuse.

Mais ne pas vouloir partir seule voulait dire ne pas partir tout court…. Et l’envie de découvrir un pays et une culture a naturellement vaincu cette peur de partir seule.

J’ai d’ailleurs, avant de partir, fait des recherches pour trouver « un compagnon de voyage » (je ne savais pas que des sites existaient pour cela !). Et au fil de mes recherches, j’ai compris que partir seule était aussi une « épreuve » et un « challenge » pour moi. Au fond de moi, je voulais avant tout savoir de quoi j’étais réellement capable et montrer à mon entourage que je réalisais un voyage de dingue, seule avec mo

n sac à dos !

J’ai, en effet, pris ce voyage comme un challenge : « Louise, si tu y arrives, tu pourras tout faire par la suite ! »

Les groupes Facebook, tels que « Voyageurs autour du monde » ou encore « Voyages sac à dos » m’ont aussi beaucoup aidée et poussée à partir seule. En effet, lors de ma recherche d’un compagnon de voyage, j’ai laissé une annonce sur ces groupes. J’ai alors eu de nombreux commentaires qui me disaient la même chose : « Pars seule, tu ne le regretteras pas » « C’est l’expérience de toute une vie » « Tu fais ce que tu veux, quand tu veux » « Si ça ne va pas ? Tu te poses sur une plage avec une margarita ! »

Et c’était vrai à 100 %. Et si jamais ça ne se passait pas comme prévu, je pouvais tout simplement reprendre un avion pour rentrer…

Comment ont réagi tes proches à l’annonce de ton projet ?

Mes proches m’ont tous soutenu dans mon choix ! Mon père me suivait à 100 % !

Ma mère, par contre, a beaucoup plus flippé : « seule en Thaïlande ? Tu sais que c’est le pays de la drogue et des lady boys ?? ». Mais il a été facile de la rassurer en lui expliquant que ça allait être l’expérience de ma vie, que j’en avais réellement besoin, et que je savais que ça me permettrait de murir énormément !

Peux-tu nous résumer ton voyage ? As-tu une anecdote ou une rencontre particulière que tu aimerais raconter ?

1ère étape : Chiang Mai. J’y suis d’ailleurs arrivée spécialement pour le festival des lumières qui se passe pendant la pleine lune avec des lancés de lanternes partout dans la ville… Tout simplement magique… J’y suis restée 4 jours :

  • 1er jour : atterrissage et quelques achats pour la suite du voyage (telle qu’une carte SIM thaïlandaise qui me semblait primordiale !). Le soir, c’était donc le festival dans toute la ville
  • 2ème jour : Visite du temple Doi Suthep, puis visite des plus beaux temples de la ville
  • 3ème jour : Excursion à la journée au Doi Inthanon (plus grand sommet de Thailande), avec un trek d’environ 2 heures)
  • 4ème journée : repos dans la piscine d’un hôtel !

2ème étape : Chiang Rai

  • 1er jour : Balade dans la ville, et recherche d’une excursion pour le lendemain
  • 2ème jour : Excursion pour visiter le temple blanc, la maison noire, un village de long cous, Monkey Cave, Mae Sai, le Golden Triangle, et Chiang Sean
  • 3ème jour : Balade dans la ville

3ème étape : Avion pour Bangkok
Malheureusement je me suis faite une entorse en partant à l’aéroport, et la première chose que j’ai faite en arrivant à Bangkok est d’aller à l’hôpital. Repos pendant 3-4 jours obligé… Je n’ai donc absolument rien vu de la ville…

4ème étape : Ayutthaya. Une fois que ça allait mieux, j’ai pris un bus pour Ayutthaya, ou j’ai passé la journée à découvrir les temples en ruine de la ville.

5ème étape : Kanchanaburi

  • 1er jour : Minibus pendant 3 heures. Petit tour le long de la rivière à mon arrivée et découverte d’un village à la « Portugaise » + night market
  • 2ème jour : Excursion pour visiter Erawan Waterfalls National Parc, le death Railway, le wooden bridge, Kra Sae Cave et le pont de la rivière Kwai

6ème étape : Retour sur Bangkok pour pouvoir prendre un avion pour Phuket. Et pour faire un arrêt dans le plus grand centre commercial de Thaïlande pour les souvenirs !

7ème étape : Phuket avec une excursion sur la Phang Nga Bay et sur l’île de James bond

8ème étape : Départ pour Koh Phi Phi, mais arrivée là-bas avec un gros temps de merde, donc le lendemain, je suis repartie direction Phuket, pour reprendre un avion direction Bangkok avec la rage car perte de temps et d’argent pour rien…

9ème étape : Koh Chang à 6 heures de Bangkok en Bus !

Pour moi mes coups de cœur sont inévitablement Chiang Mai avec le Doi Inthanon et Kanchanaburi avec les cascades. Les paysages étaient juste grandioses…

Pour la petite anecdote… Le tout premier soir de mon voyage à Chiang Mai, étant grande dans un pays de petits, je me suis pris la barre de fer d’un petit stand en plein sur le front… Je pense qu’un tout petit peu plus fort et j’aurai eu besoin d’un point de suture… Dans ma tête, je me disais « p***** le premier soir, tu te fais déjà une belle cicatrice, qu’est ce que ça va être par la suite ?? » Et une semaine après, j’étais à l’hôpital pour une petite entorse… Hum. Mais comme dirait mon père « ce qui ne tue pas nous rend plus fort ! » Et c’est vrai !

Je me suis donc retrouvée pendant mon voyage avec une belle cicatrice sur le front… J’ai d’ailleurs toujours la marque en guise de souvenir !

Qu’est-ce qui t’a le plus plu dans ton voyage en solo ?

Les rencontres, les paysages, et découvrir une nouvelle culture avec une façon de vivre et un niveau de vie vraiment diffèrent du nôtre… sont les choses que j’ai le plus apprécié durant ce voyage.

Dans le fait de voyager seule, c’est tout simplement que tu puisses faire ce que tu veux, quand tu veux. Suivre exactement ce que ton corps et ta tête te disent de faire. Si tu veux dormir plus longtemps un jour, tu le fais ! Personne ne t’obligera à te lever pour faire une visite par exemple !

Lorsque l’on part avec d’autres personnes, il y a toujours (ou presque) quelqu’un qui doit se sacrifier et faire ce qu’il n’a pas forcement envie. La, être seule permet de se retrouver avec soi même et répondre tout simplement à ses propres besoins et envies.

Le fait de voyager seule augmente aussi énormément les rencontres. Car souvent voyager avec une personne signifie s’enfermer avec elle et restreindre le dialogue auprès des autres… Ici, partir seule facilite le dialogue avec les voyageurs. Les rencontres et la sociabilité sont alors beaucoup plus faciles et naturelles.

Est-ce que tu regrettes d’être partie seule ?

Jamais je ne regretterai d’être partie seule. C’est la plus belle expérience de ma vie et aussi une très grande fierté de l’avoir fait à mon âge. Et d’avoir réussi ! J’ai pris confiance en moi (et j’en avais besoin), j’ai grandi, et découvert une multitude de choses sur moi et sur le monde…

Mon seul regret est de ne pas avoir pu partir plus longtemps pour pouvoir encore plus visiter le pays ! J’ai l’impression d’avoir raté plein de choses….

Ne pas conduire de scooter a aussi été très frustrant pendant le voyage … Car cela facilite énormément les déplacements… (mais avec le nombre de personne que j’ai rencontrée ayant eu un accident de scooter, je me dis qu’au final c’est pas plus mal !).

De plus, étant seule, les prix des transports sont toujours moins rentables… En effet, on paye plein pot (taxi, tuk tuk…). J’ai dû changer souvent de plans car cela me revenait par exemple trop cher de devoir aller quelque part avec un taxi comme j’étais seule… C’est certainement la seule « difficulté » rencontrée durant ce voyage.

Et, bien sûr, avec le recul, je ne serais pas allée dans le sud malgré la météo… Cela m’a fait perdre un temps monstre et surtout beaucoup d’argent (mais bon je vais être « obligée » d’y retourner du coup…).

As-tu un conseil pour celles qui hésitent à partir seule ?

C’est peut-être radical mais : si demain, vous vous faites renverser par une voiture, ou tuée par une météorite ? Votre plus grand regret sera de ne pas avoir oser…

Je fais partie de ces gens qui pensent sincèrement que l’on a qu’une vie et que personne ne sait ce que demain nous réserve… Alors tout simplement foncez, et arrêtez de vous poser 10 000 questions, car c’est exactement ce qui nous freine dans nos projets : la peur !

Lâchez prise. Laissez vous aller. Tentez l’impossible. Ne vous arrêtez pas face à vos peurs. Croyez-en vos rêves et vivez-les pleinement !

As-tu comme projet de repartir en solo ?

Oui ! Avant ce voyage, je voulais souvent partir en Europe ou même en France, ne serait que pour un week-end, histoire de décompresser. Mais je ne voulais pas y aller seule. Maintenant, je sais que c’est possible !

Et si, un jour, je veux voyager, que mon copain ou encore mes amis ne veulent pas, je n’hésiterai pas et je continuerai à vivre mes rêves et à découvrir les plus beaux endroits du monde, seule ou accompagnée ! Je sais maintenant que tout est possible et que le monde entier est à portée de main !

As-tu un blog / une page facebook / un compte instagram sur lesquels on peut suivre tes aventures ?

Mon compte instagram est le suivant : Louisemerl.

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Répondre