Chine

Hangzhou, son lac et ses collines

11 octobre 2016

La ville de Hangzhou, dans la province du Zhejiang, se situe à environ 200 km de Shanghai. Une broutille comparée à la taille du pays. Elle est surtout connue pour son célèbre lac, le « Lac de l’Ouest ». En partant de Shanghai, je m’attendais à une petite ville de province, verdoyante et campagnarde. Mais plus de 8 millions de personnes y vivent, soit 4 fois plus qu’à Paris.

Se rendre à Hangzhou

Hangzhou est facilement accessible depuis Shanghai ; à peine 1h30 de train. Attention, celui-ci se prend depuis la gare de Hongqiao (et non depuis la gare principale). Les trains partent toutes les heures pour la modique somme de 52 Y.

La gare centrale de Hangzhou est un peu éloignée du centre-ville et, surtout, du lac. Un bus en bois (typique des années 50) y emmène en une vingtaine de minutes, en circulant au milieu des gratte-ciels de verre et d’acier. Autant dire que rien ne peut laisser présager le paysage qui s’offre à moi une fois arrivée à destination : un lac bleu et brillant au milieu d’immenses collines boisées.

Que faire / Que voir à Hangzhou

Flâner autour du lac

Le lac de l’Ouest est bien évidemment l’attraction touristique principale de la ville. Il fait environ 15 km de circonférence et c’est lui qui figure au dos des billets de 1 yuan (si, si, c’est Wikipedia qui me l’a dit, sinon je ne l’aurais pas remarqué).

Il est très agréable de se promener autour, surtout grâce aux nombreux chemins piétons et aux ponts construits tout le long. Il est possible d’y louer un vélo mais, sinon, de nombreux bus font le tour du lac.

Visiter les collines

La ville est entourée de collines, célèbres également pour leurs plantations de thé. On y trouve des musées, des expositions et, surtout, beaucoup de boutiques. Je ne conseille ni le musée du thé, ni le « Tea village », ni le musée des céramiques, qui ne m’ont pas laissée un souvenir marquant. Par contre, la balade vaut le détour.

Une fille, rencontrée à mon hôtel, m’a proposé d »aller visiter le restaurant Longjing Manor (aussi appelé Dragon Well) : une maison du thé traditionnel, bien plus agréables que les collines touristiques. On y a trouvé une fontaine « sacrée » avec une eau très dense et dont l’eau de pluie flotte en surface, provoquant des tourbillons qui feraient penser à des dragons. Si je n’ai rien remarqué de tout ça, les fontaines et les cascades restent très impressionnantes.

Le centre ville

Le reste de la ville ne propose pas beaucoup d’activités, si ce n’est, comme toutes les villes chinoises, un marché de nuit très animé dans la rue historique.

Il y a un magasin Carrefour pas loin du lac ; j’ai pu en profiter pour faire des stocks de nourriture et découvrir des aliments banals pour eux mais dont je n’aurais jamais soupçonné l’existence. Une expérience sympa de courses à la chinoise. Sinon, je conseille aussi la très bonne boulangerie trouvée près de l’entrée principale du lac :

Non, je rigole, tout était immonde.

Budget et bilan

Cette ville a été mon premier coup de cœur et j’y retournerais bien volontiers. Le lac est magnifique et il vaut le détour. Je conseille de s’y promener à différents moments de la journée : le matin, quand la brume descend des collines, l’après-midi, quand les habitants viennent s’y balader et le soir, pour le coucher du soleil.

J’ai aussi profité de mon séjour à Hangzhou pour faire l’ascension du mont Huang Shan, mais j’en parle plus en détails ici.

Si je ne compte pas l’envoi d’un colis (316 Y / 32 € quand même !), mes 3 jours à Hangzhou m’auront coûté 19 € / jour. J’ai séjourné à l’auberge Inlake Hostel (à ne pas confondre avec l’Inlake International Youth Hostel), qui est l’hôtel le plus proche des rives du lac. Ils ne proposent pas de petit déjeuner (ils ont un partenariat avec le restaurant à côté) et je n’ai pas été séduite par l’ambiance très calme ; la ville étant peu festive, j’ai eu du mal à occuper mes soirées. Par contre, il est vraiment bon marché (6 € / nuit en dortoir de 4 ou 6).

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Répondre